Genou qui craque : causes, symptômes et prévention

Quand s’inquiéter ? Si les craquements ne s’accompagnent d’aucune douleur, une activité physique adaptée est sans danger. En cas de douleurs, une consultation médicale est nécessaire pour un diagnostic précis. Facteurs à considérer Activités recommandées Le vélo, la course à pied avec des chaussures adaptées, et la natation peuvent renforcer le genou tout en douceur. […]
Mael Comelli ‎ ‎ ‎|
‎ ‎ ‎ ‎13 May 2024
Partager

Quand s’inquiéter ?

Si les craquements ne s’accompagnent d’aucune douleur, une activité physique adaptée est sans danger. En cas de douleurs, une consultation médicale est nécessaire pour un diagnostic précis.

Facteurs à considérer

  • Un poids excessif augmente le risque d’usure prématurée des articulations.
  • Certains déséquilibres musculaires peuvent influencer les craquements.
  • Renforcer les quadriceps et les ischio-jambiers est essentiel.
  • Des muscles raides exercent plus de contraintes sur le genou.

Activités recommandées

Le vélo, la course à pied avec des chaussures adaptées, et la natation peuvent renforcer le genou tout en douceur.

Craquement et douleurs : signes à surveiller

Les craquements peuvent être causés par divers facteurs, dont la cavitation, l’arthrose, les traumatismes et les lésions du ménisque. Consultez en cas de symptômes.

Une cavitation

L’effet de cavitation est la cause la plus commune du craquement de genou. Elle est généralement sans gravité pour la santé.

De l’arthrose

Le genou peut être touché par l’arthrose, provoquant des bruits articulaires dus à la dégénérescence du cartilage.

Un traumatisme

Un accident peut entraîner un bruit tel qu’un craquement au niveau du genou, indiquant peut-être une entorse ou une fracture.

Une lésion du ménisque

Une lésion du ménisque peut être à l’origine d’un craquement accompagné de douleurs et d’une perte de mobilité.

Newsletter Domicil'Gym

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez l'actualité du sport et de la santé directement dans votre boîte de réception