fbpx
Partagez cet article

Je n’arrive pas à maigrir est une phrase qui revient souvent et une des motivations les plus courantes quand on se lance dans une activité physique. Or, certains se sentent parfois frustrés de ne pas voir le poids bouger sur la balance malgré un régime strict et une pratique sportive régulière. Découragés, ils ne trouvent souvent pas d’issue à leurs problèmes, condamnés à voir leur poids stagner ou faire le yoyo. Faites-vous partie de ceux là ou connaissez-vous quelqu’un qui est dans ce cas là ? Si la réponse est oui, lisez attentivement ce qui va suivre. Anthony Sanchez, Coach Sportif Forme et Santé DOMICIL’GYM sur Villefranche de Lauragais et alentours vous explique les différents paramètres qui peuvent empêcher de maigrir.

Une focalisation excessive sur le chiffre indiqué sur la balance

Avant de développer les différents paramètres qui peuvent empêcher de « maigrir », il faut comprendre comment marche le métabolisme et pourquoi il ne faut pas se focaliser seulement sur le chiffre indiqué sur la balance. Car, à terme, cela peut amener une certaine frustration et un blocage psychologique. En effet, lorsque l’on décide de maigrir, on veut à tout prix voir ce chiffre diminuer. Or, le plus important n’est pas de perdre du poids, mais d’augmenter sa masse musculaire.  Et avec les régimes conventionnels, pour plus de 50% du poids perdu, il s’agit de la masse musculaire et non de la masse grasse. Cela a des conséquences néfastes pour la santé et le succès d’une perte de poids à long terme. Ainsi, 90% des gens ayant effectué ce type de régime reprennent leur poids ou plus dans les 6 mois à 5 ans à venir. Sachez donc que si vous perdez de la masse musculaire, votre corps brûle moins de calories. A l’inverse, en gagnant de la masse musculaire vous allez augmenter votre métabolisme de base qui va brûler des calories et ceci même pendant les périodes de repos !

Une mauvaise hygiène alimentaire

Si vous souhaitez améliorer votre apparence tout en prenant soin de votre santé, il est primordial de rééquilibrer votre alimentation. En effet, de nos jours, il est facile de trouver des produits trop gras, trop sucrés, et de céder à une faim hédoniste. Or, Il n’est pas utile de partir dans des programmes hors de prix ou des régimes très stricts, il suffit de modifier son alimentation tout en continuant à se faire plaisir ! Pour se faire, voici quelques recommandations :

  • Réalisez 4 à 5 repas dans la journée : 3 repas et 1 à 2 collations selon l’activité physique, pour éviter les grignotages.
  • Eliminez les produits transformés : (plats préparés), les sauces (ketchup, mayonnaise), les boissons gazeuses (coca-cola), les biscuits et céréales trop sucrées de votre alimentation. (Pain au chocolat, pâte à tartiner, corn flakes sucrées…)
  • Remplacez les produits dits « blancs » (pain, pâtes) par des produits complets ou semi-complets
  • Privilégiez les fruits et les légumes plutôt que les féculents : ces derniers sont importants car ils apportent de l’énergie, mais en excès, ils peuvent vite se transformer en graisse.
  • Prenez votre temps pour manger : manger à une trop grande vitesse favorise le surpoids et l’obésité. Alors que manger lentement laisse au corps le temps de mieux se rendre compte de ce qu’il absorbe. Et donc de manifester la sensation de satiété au bon moment.
  • Il est aussi essentiel psychologiquement de se faire plaisir avec des produits plus gras : notre cerveau est attiré par ces derniers, donc faites-lui plaisir de temps en temps (comme par exemple une journée dans le week-end).

Le manque de sommeil

La fatigue favorise la prise de poids en modifiant notre alimentation et en dérèglant notre horloge interne ! Car quand la fatigue est présente, l’organisme produit beaucoup de ghréline et peu de leptine. La Leptine et la Ghréline sont deux hormones qui contrôlent la sensation de faim. La leptine est sécrétée lorsque l’organisme considère qu’il a assez d’énergie (message de satiété) tandis que la ghréline stimule l’appétit. Ainsi, quand la fatigue est présente, l’organisme produit beaucoup de ghréline et peu de leptine. Cela nous amène à manger en quantité plus importante. Or, pour maigrir ou garder la ligne, il est essentiel d’avoir un bon métabolisme de base, c’est-à-dire que l’organisme consomme plus de calories pour assurer le bon fonctionnement des organes vitaux et des muscles. La fatigue entraînant un ralentissement du métabolisme et poussant l’organisme à consommer moins de calories sans moins manger, cela entraîne une prise de poids rapide.

Le stress

Le stress fait augmenter le niveau de sucre dans le sang, c’est-à-dire la glycémie. En effet, le corps libère du sucre afin d’amener de l’énergie qui va permettre de répondre à cette sensation d’anxiété. Si le stress se répète trop régulièrement, il va y avoir une prise de poids, car la libération excessive de sucre va se transformer en graisse. De plus, l’hormone principale du stress est le cortisol. Et quand cette dernière atteint un niveau trop haut, elle augmente le stockage de la graisse au niveau de l’estomac. En outre, le stress peut fait apparaître certaines dépendances, comme la dépendance à la nourriture par exemple. Dans ce cas, la nourriture n’a plus le rôle de lutte contre la faim mais d’antistress. Et cela engendre une prise de poids.

Le manque d’exercice

Même si vous portez une attention particulière à votre alimentation, sans activité physique en parallèle, il est très compliqué voire impossible de perdre du poids. En effet, si votre apport calorique, quel qu’il soit, est supérieur à vos dépenses, l’objectif de perte de poids ne peut pas être atteint. Comme vu précédemment, l’activité physique va permettre de tonifier le corps grâce à l’augmentation de la masse musculaire. De plus, elle améliore votre métabolisme basal et votre corps consomme plus de calories, même au repos ! Ainsi l’association musculation, cardio-training et récupération est un excellent remède pour agir efficacement sur l’apparence et la perte de poids !

Le manque d’hydratation

Dans le cadre d’un rééquilibrage alimentaire, ce que nous buvons est aussi important que ce que nous mangeons. En effet, l’eau à de nombreuses vertus, comme celle de permettre une régulation du poids. Aussi, le signal que l’organisme envoi au cerveau pour exprimer une sensation de faim est le même que celui de la soif. Donc, lors d’une fringale hors repas et collation, l’eau va venir compenser ce besoin sans apporter de calories supplémentaires. Elle va donc agir, en quelque sorte, comme un coupe faim. De plus, sa consommation entraîne une accélération de votre métabolisme et offre plus d’énergie à votre corps pour fonctionner et donc brûler des calories. L’hydratation ne va donc pas directement faire perdre du poids mais c’est une alliée non négligeable dans l’atteinte de cet objectif !

Un problème hormonal

On sous estime souvent le rôle des hormones dans la perte de poids. Or, les hormones ont un rôle essentiel dans ce processus ! Ainsi, dans le cas où vous suivez tous les conseils énoncés précédemment et vous ne parvenez toujours pas à perdre un gramme, il faut se pencher sur votre équilibre hormonal. Car, le moindre dérèglement hormonal peut venir freiner la perte de poids. Il existe plusieurs dérèglements hormonaux 

  • L’insuline (hormone du sucre),
  • Le cortisol (hormone du stress), 
  • Les œstrogènes (les hormones féminines) …

Il est important de consulter un spécialiste au moindre doute concernant votre équilibre hormonal : médecin traitant, endocrinologue…. 

La prise de certains médicaments

Effectivement, la prise de certains médicaments peut faire grossir. Par exemple les antidépresseurs perturbent les signaux de faim et de satiété, ce qui provoque une stimulation de l’appétit et engendre des pulsions sucrées. Les bêtabloquants, médicaments prescrits en cas de problèmes cardiaques ou d’hypertension, entraînent une diminution de la fréquence cardiaque engendrant une diminution des dépenses énergétiques et caloriques. Le traitement des troubles bipolaires a, quant à lui, comme conséquence, une modification du métabolisme du sucre et de la sécrétion de leptine (hormone digestive liée à la sensation de satiété).

Vous souhaitez aller plus loin et être accompagnés à 360° dans votre perte de poids par un Coach Sportif Forme et Santé DOMICIL’GYM ? Comme nos milliers de clients conquis, trouvez le coach le plus proche de chez vous et bénéficiez de 2 séances gratuites et sans engagement !

 

Partagez cet article