fbpx
Partagez cet article

Throwback sur l’année 2020 avec Martine Parsus coach sportif à Besancon et expert forme et santé DOMICIL’GYM® depuis 2017. Lors de cet interview, elle revient sur sa gestion de cette année particulière et ses ambitions pour 2021.

2020 a rimé avec s’adapter. Qu’as-tu mis en place pour continuer à exercer tes coachings ?

Lors de l’annonce du premier confinement, comme toute profession libérale, j’étais en panique. Mais, je ne voulais pas baisser les bras. C’est pour cela que j’ai rapidement suivi l’effervescence de la team DOMICIL’GYM®. Ainsi, j’ai réalisé mes cours en visio à défaut de ne pas pouvoir travailler au domicile des clients. Je peux donc vous dire que le maître mot de cette année 2020 était l’adaptation. Je me suis réinventée dans mon activité de coach sportif. C’était d’ailleurs assez ludique de trouver des outils de travail que les clients ont chez eux comme des bouteilles d’eau, des manches à balais pour remplacer mon matériel de coaching que je transporte à chaque cours. Je remercie donc mes clients de leur assiduité et de leur motivation à continuer les cours en visio.

Coté réseaux sociaux, j’apprécie partager les exercices que je fais faire à mes clients. Je communique moins qu’avant mais de manière plus ciblée sous forme de photos et vidéos. Cette communication m’a toujours permis d’accroître ma visibilité.

Malgré cette situation on peut dire que ton année est réussie. Peux-tu nous donner un aperçu rapide de tes semaines types ?

Le confinement et la fermeture des salles de sports ont permis de booster mon activité. Dès la reprise en présentiel en mai, les demandes de cours ont grimpé. Ainsi, j’ai pu rattraper en fin d’année ma baisse de chiffre d’affaires sur 2020. J’ai vraiment senti l’envie de bouger des clients. Les effets du confinement ont été néfaste pour la condition physique des français (surpoids, mal de dos, anxiété…). J’ai donc été enchantée de ce fort redémarrage d’activité auquel je ne m’attendais pas.  Pour autant, la visio est devenu une mode et j’ai eu quelques demandes de cours de clients ne vivant pas sur Besançon pour des coachings en distanciel.

Mes cours sont programmés du lundi au samedi matin étalés sur une grande amplitude horaire de 7h à 21h. J’essaye de prendre une pause de 1 heure.

Je pratique la course à pied en club d’athlétisme. Cependant, la mise en place du couvre- feu ne me permet plus de courir le soir. Je vais donc courir tôt le matin à 6h30 avec mes copines pour réaliser mes entraînements. Je me suis fixée des objectifs avec mon groupe d’entraînement. Dans la foulée, j’ai battu mon record sur 10km. Il m’est capital de continuer à pratiquer mon activité physique pour être en bonne forme pendant mes coachings. Je constate que mon rythme de vie depuis ce couvre-feu est intense, c’est presque un marathon pour pouvoir tout concilier en un jour !

Tu as rejoint la franchise en 2017. Comment DOMICIL’GYM® t’aide dans ton quotidien de coach sportif ?

J’ai rejoint la franchise en juillet 2017 sur la ville de Besançon. En 5 mois d’activité, mon agenda était quasi plein. Tout cela a été possible grâce à la formation DOMICIL’GYM®. Au cours de celle-ci, nous apprenons les différentes méthodes de communication sur les réseaux sociaux, le protocole d’évaluation de la condition physique, les différentes méthodes de prospection.

Nous disposons d’un logiciel d’évaluation qui selon moi me permet de faire la différence avec les autres coachs sportifs de la région. J’apporte à mes clients un suivi de qualité en réalisant des tests avec des données quantitatives et qualitatives qui sont rentrées dans ce logiciel. La plus-value de ce dernier est qu’il me permet d’exploiter ces résultats en montrant aux clients une comparaison scientifique avant et après notre prise en charge.

J’apprécie les séminaires et les formations annuelles qui me permettent de retrouver les autres coachs sportifs. Les échanges sont nombreux et je repars toujours pleine d’énergie !

Quelles sont tes ambitions pour 2021 ?

Pour 2021, je vais rester très prudente car je ne suis pas sûre que la vie reprenne vite comme avant. Il sera donc primordial d’être persévérante dans tous les domaines.  Je souhaite atteindre un CA supérieur à 60 000 euros et donc maintenir mes 30h de cours par semaine.

En ce qui concerne mes objectifs de formation, j’ai une semaine de formation programmée en mai (personal trainer elite) avec le docteur Michel Vianin et le préparateur physique Arnaud Ferec connu pour son ouvrage « Genetic for trainers : Decoding the Sports Genes ». Il est également fondateur de la méthode PRO-FTS. Il a développé un système d’entraînement basé sur l’évaluation et la reprogrammation des déficiences contractiles. Je vais donc m’approprier des compétences techniques permettant une meilleure compréhension des déséquilibres posturaux et une optimisation de la performance.

Pour finir, en quelques mots, pourquoi recommanderais-tu DOMICIL’GYM® ?

Pour un coach qui souhaite s’installer rapidement et durablement, la franchise DOMICIL’GYM® est indéniable. Je pense que nous serons de plus en plus de coachs sportifs à s’installer car l’activité physique répond à un réel besoin thérapeutique. Le métier évolue chaque année, les formations et les méthodes d’approche également. Ainsi entre un coach sportif qui exerce seul et celui qui est franchisé, l’accompagnement restera différent. Le coach franchisé ne cessera d’accroître son suivi et il sera toujours à la hauteur des nouvelles innovations dans le monde du fitness. Pour finir, je ne me serais pas sentie capable de créer mon entreprise seule. J’ai toujours été rassurée par l’accompagnement de la franchise DOMICIL’GYM®.


Comme Martine vous voulez que votre projet professionnel prenne un tournant ? Vous voulez développer votre business ? L’idée de rejoindre un réseau de franchise dynamique et en plein essor vous tente ? Vous voulez en savoir plus sur le statut de coach sportif franchisé DOMICIL’GYM® ? Venez participer à nos formations de 2 jours pour vous rendre compte des nombreux avantages à rejoindre notre réseau. Alors n’hésitez plus et contactez-nous.


Partagez cet article