fbpx
Partagez cet article
coach sportif DOMICIL'GYM

Lénaïc Jaouen est diplômée d’une licence APA-S et vient de commencer son master APA-S. Un emploi du temps bien rempli, mais qui ne l’a pas empêché de se lancer en tant que coach sportif indépendante. Pour l’accompagner dans son nouveau projet, elle a décidé de rejoindre la franchise DOMICIL’GYM®. Pour vous, elle revient sur sa décision, son expérience et ses premiers pas avec la structure.

Peux-tu nous présenter tes études et ton expérience professionnelle ?

La Licence en APA-S est très riche, on aborde différents types de pathologies, et de handicaps Elle plutôt orientée sciences humaines et sociales même si les enseignants veillent à ce que notre formation respecte et prenne en compte le modèle de production du handicap de Fougeyrollas qui est une approche globale de l’individu, inhérente au métier d’enseignant APA. Nous voyons donc avec beaucoup d’attention tout ce qui touche au parcours de vie de la personne, à son identité etc. Pour une licence universitaire, on bénéficie également de beaucoup d’heures de stage : 85 heures en tout en 2ème année et 210 heures en 3ème année. Pour ma part, j’ai effectué mes stages plutôt dans le domaine du handicap, Notamment dans un foyer de vie, un centre équestre adapté et un SESSAD. Au sein de la licence on a également des heures de travaux pratiques pour nous exercer aux
compétences inhérentes à notre métier (cf fiche RNCP Enseignant APA et cf Référentiel Métier APA). J’ai choisi de poursuivre en Master afin d’acquérir d’autres compétences qui sont celles de la gestion de projet, de la coordination et de l’ingénierie, entre autres.

Pourquoi avoir décidé de te lancer en auto-entrepreneur alors que tu es encore étudiante ?

J’ai décidé de me lancer en activité libérale alors que je suis encore étudiante, parce que grâce à ça je suis encore en contact direct avec les enseignants. C’était rassurant pour moi de savoir que si j’avais une question, un doute, ou besoin de revoir une notion ou une technique, je pouvais demander assez facilement puisque je suis encore à la fac. Il y a aussi le fait que je ne voulais pas attendre d’avoir fini le Master pour aller sur le terrain. J’avais envie de travailler, de commencer à être dans la pratique réellement et non pas seulement dans la théorie ou l’expérience universitaire. Je voulais commencer à me constituer un bagage professionnel, d’autant plus que, au contraire de beaucoup de mes camarades, je n’ai pas fait tout ce qui est colonies de vacances ou entraîner les jeunes de mon club etc. J’avais donc vraiment envie d’acquérir des compétences de terrain, des compétences qui ne peuvent se maîtriser qu’en pratiquant davantage.

Pourquoi avoir rejoint DOMICIL’GYM® ?

J’ai décidé de rejoindre DOMICIL’GYM®, principalement pour tout ce que peut apporter la franchise ; c’est-à-dire, un accompagnement au démarrage, une grande équipe de coachs avec des formations diverses et variées, et une équipe marketing et logistique solide. On retrouve ici l’aspect accompagnement dont j’ai déjà parlé et qui me rassure. Mais l’avantage, c’est que je suis mon propre patron malgré tout, donc j’ai une grande liberté, sans me jeter dans la fosse au lion sans arme non plus.

Retour d’expérience sur les deux formations, qu’est ce qu’elles t’ont apporté ?

La première formation était intéressante parce qu’elle m’a aidé à dégrossir vraiment ce qu’impliquait de démarrer en libéral. Ça m’a permis d’y voir beaucoup plus clair notamment sur tout le côté comptabilité. C’était une entrée en matière aussi sur ce qu’était la franchise. La deuxième formation m’a permis de découvrir ce qu’était le concept DG, concrètement. J’ai aussi pu rencontrer d’autres profils de formations en lien avec l’activité physique et le sport. Pour ma part, ça été intéressant de pouvoir échanger avec ces personnes, parce qu’elles ont énormément de pratique, d’expérience sur le terrain et de maîtrise sur leurs activités pros. On se complétait bien. Je pouvais apporter mon regard APA, avec des connaissances et des avis différents, notamment sur des pathologies et leurs spécificités et eux avaient tout de suite des idées d’activités, de circuits training
et autres en prenant en compte ces informations nouvelles. J’ai trouvé génial le concept clé en main pour ça, pour ce côté diversité de profils. Notamment pour les formations qui ne sont pas APA-S, parce que grâce à ça, on est vraiment dans la santé, vraiment dans la prévention. Parce que beaucoup de formations BPJEPS ne forment pas sur l’évaluation de la
condition physique des pratiquants. Or, c’est fondamental dans la formation APA-S. Et j’ai été ravie de voir cette évaluation obligatoire pour tout le monde. Même si, en réalité, venant d’anciens étudiants en APA-S, je n’ai été qu’à moitié surprise de voir que cette condition sine qua none de notre métier était également fondamentale, la base du concept. Là où j’ai été ravie, c’est que quelque chose avait été construit pour permettre à d’autres formations d’être aussi dans la bonne pratique, dans la santé du pratiquant peu importe les situations. Du travail d’équipe en somme où chacun trouve un rôle et une place qui lui convient au mieux en fonction de son bagage et de ses orientations.

Comment se passent tes premiers pas dans le métier ? Tes premiers pas avec la franchise ?

Pour le moment, j’ai quelques rendez-vous pour des séances découvertes. Ça se passe plutôt bien jusqu’à présent. Mais je me rends compte que sans DOMICILGYM®, j’aurais été en grande difficulté au niveau administratif, démarchage et aisance avec mon démarrage. Le logiciel est très simple à utiliser après avoir eu la formation, il s’agit simplement de ne pas se reposer sur ses lauriers. Il y a un support et un accompagnement vraiment incroyable et solide de la part de la franchise. Je me sens beaucoup plus sereine dans ce que je fais et au moindre doute je sais que j’aurais une réponse, voire plusieurs, dans l’heure qui suit au maximum. Après, il faut aussi être entreprenant et aller poser des questions, noter les éléments à remplir, les documents à fournir. Mais globalement, je suis très contente de mon démarrage qui, je pense, ce serait probablement mal passé si j’avais été toute seule ou qui ne se serait pas passé du tout. Ca aurait été une prise de tête , notamment sur tout le côté comptabilité, administratif et démarchage client.


Comme Lénaic vous voulez que votre projet professionnel prenne un tournant ? Vous voulez développer votre business ? L’idée de rejoindre un réseau de franchise dynamique et en plein essor vous tente ? Vous voulez en savoir plus sur le statut de coach sportif franchisé DOMICIL’GYM® ? Venez participer à nos formations de 2 jours pour vous rendre compte des nombreux avantages à rejoindre notre réseau. Alors n’hésitez plus et contactez-nous.


Partagez cet article