Skip to content

Votre métabolisme vous empêche-t-il de maigrir ?

Bien manger : qu’est-ce que cela sous-entend ?  Les régimes stricts, diètes ou autres sont déconseillés lorsque l’on veut perdre du poids.  Il est préférable de privilégier une alimentation saine, riche en nutriments et variée tout en gardant le plaisir de cuisiner. L’activité physique adaptée et l’entraînement personnalisé aident tous deux à brûler les graisses pendant et après l’entraînement. Ils augmentent le métabolisme de base et par conséquent la capacité du corps à brûler des calories même au repos ! 

Les principaux facteurs de la prise de poids

La mauvaise régularisation des neurotransmetteurs constitue un facteur essentiel dans la prise de poids.  Il faut donc réagir sur l’axe hormonal. Par ailleurs, le stress chronique est la cause majeure de la libération de cortisol. Cette hormone aura un impact négatif sur la thyroïde et pourra engendrer des problèmes de cholestérol. Généralement, les envies de sucre sont synonymes d’un dérèglement hormonal qui se traduit par une prise de poids et parfois des états de fatigue importants. Un dérèglement de la sérotonine peut donner envie de se lever la nuit pour grignoter… à proscrire ! En outre, les personnes en surcharge pondérale sont souvent sujettes à un manque de lactobacilles, qui améliorent le transit et réduisent la graisse viscérale (graisse située autour des organes).

La gestion de votre métabolisme

Quelques recommandations pour gérer votre métabolisme :

  • Bien manger selon son profil morphologique, son groupe sanguin et sa constitution homéopathique. C’est-à-dire ? Adapter votre nutrition selon les parties de votre corps sur lesquelles vous souhaitez perdre de la masse graisseuse, mais aussi sur ce dont votre corps a besoin pour fonctionner correctement.
  • Pratiquer une activité physique adaptée afin de préserver votre CAPITAL SANTÉ 
  • Bien dormir et suffisamment pour activer la mélatonine
  • Bien gérer son stress en prévoyant des moments de détente
  • Détoxifier et drainer votre corps notamment en vous hydratant suffisamment
  • Travailler sur l’effet de satiété en modulant votre appétit
  • Augmenter la température de votre corps pour stimuler la thyroïde et brûler plus de calories.


Pour résumer, la graisse viscérale nécessite un entraînement spécifique intégré à votre cycle d’entraînement personnel afin de la faire disparaître. Pratiquer une activité physique régulière et adaptée est indispensable. Tout ceci allié à une alimentation variée afin d’activer certains neurotransmetteurs qui agissent sur la qualité de votre sommeil et la gestion du stress. Si besoin, faites appel aux plantes et aux produits naturels tels que les produits bio et 100% naturels des Laboratoires COPMED.

Partager cet article
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Nos dernières actualités