Aliments 0% : vraie ou fausse bonne idée ?

sport et ecologie domicilgym
aliments-a-0-%

Les aliments 0% prennent une part croissante dans les rayons des supermarchés. Cela, pour répondre à une demande soutenue de produits allégés pour continuer à se faire plaisir tout en perdant du poids. Mais face à une recherche constante de bien-être, il convient de se demander si ces produits sont rééllement bénéfiques pour prendre soin de nous. Laurine Gibory, Coach Sportif Domicil’Gym et Diététicienne – Nutritionniste vous apporte ses lumières sur le sujet. 

Aliments à 0% de sucre : stop ou go ?

Il est admis que l’excès de sucre dans notre alimentation augmente le risque d’obésité et donc de pathologies métaboliques comme le diabète. Donc en diminuant ou supprimant le sucre d’un produit cela permettrait de diminuer ce risque. Or, dans ces aliments, le sucre est souvent remplacé par un édulcorant. Par exemple, le soda dit 0 % contiendrait en réalité deux à trois fois plus d’additifs. Parmi eux, nous retrouvons notamment l’aspartame. Il s’agit d’une molécule artificielle avec un très grand pouvoir sucrant. Pour vous donner un exemple il faudrait boire 4 litres de Coca Cola par jour pour dépasser la Dose Journalière Autorisé (DJA). Cette DJA est la dose d’un produit que l’on peut consommer tout au long de sa vie sans provoquer d’effets néfastes pour la santé. A ce jour, il n’y a pas d’études scientifiques prouvant que les additifs sont dangereux pour la santé. Cependant, ils font l’objet d’une surveillance scientifique accrue. Par contre, ce qui est certain, c’est que ces produits sont moins naturels et donc moins intéressant micro nutritionnellement parlant.

Aliments à 0% de matière grasse : stop ou go ?

Concernant les produits à 0% de matières grasses, il s’agit essentiellement de produits laitiers ou dérivés auxquels on a ôté les matières grasses naturelles. Cependant, ces produits contiennent toujours des protéines et des glucides (naturels ou ajoutés) afin de conserver leur onctuosité. En parallèle, le fait d’ôter de la matière grasse à un produit augmente le taux de sucre de ce dernier. De plus, il faut savoir que les constituants lipidiques des aliments fournissent à l’organisme d’importantes vitamines liposolubles (A, D, E, K), vitamines indispensables au bon fonctionnement du corps. Les matières grasses soit «les lipides», du produits permettent d’augmenter notre satiété, améliorent notre digestion et ont un effet favorable sur nos hormones. Les aliments contenant 0% de matières grasses sont donc, finalement, peu intéressants pour notre santé.

Aliments à 0% : les limites de ce type d'alimentation

Une étude de 2006 (1) explique bien qu’en mettant une étiquette « light ou 0% » sur des produits, les participants à l’étude augmentaient leur prise alimentaire jusqu’à 50%. Une autre étude réalisée par l’American Cancer Society chez plus de 80 000 femmes durant six ans a démontré que les femmes ayant pris le plus de poids pendant la période étudiée sont celles ayant consommé le plus d’édulcorants. L’effet inverse de celui recherché se produit donc, puisque ces produits «allégés» nous incitent à en consommer d’avantage, créant un sentiment de déculpabilisation. De plus, l’utilisation d’édulcorants en remplacement du sucre dans un produit allégé peut être considéré comme un leurre pour le cerveau et ainsi augmenter l’appétit du consommateur.

Pour conclure, il faut savoir que d’un point de vue scientifique, il n’a jamais été démontré que les produits allégés font maigrir. Mieux vaut donc se faire plaisir avec un aliment savoureux et le moins transformé possible, que de le remplacer par un produit allégé avec  possibilité de frustration par la suite. Si vous préférez les produits à 0%, cela doit rester un plaisir d’en manger et non une contrainte. Par exemple, au lieu de consommer un yaourt aux fruits à 0% de sucres, il est préférable, nutritionnellement parlant, de consommer un yaourt au lait entier dans lequel on y ajoute des morceaux de fruits frais coupés. L’équilibre alimentaire reste la base essentielle : une quantité raisonnable de sucres et de matières grasses dans la journée, tout en se faisant plaisir avec des plats savoureux. Et surtout, évitez de culpabiliser en mangeant un plat plus calorique de temps en temps. Retenez que l’équilibre alimentaire ne se fait pas sur une journée, mais plutôt sur une semaine voire un mois ! 

(1) (Wansink, Brian and Pierre Chandon (2006), « Can « Low Fat » Nutrition Labels LeadtoObesity?, » Journal of Marketing Research, 43:4 (November), 605-17.)

Laurine Gibory, Coach Sportif Domicil’Gym à Toulouse et Diététicienne Nutritionniste

Vous souhaitez aller plus loin et disposer d’un programme sur-mesure pour atteindre l’ensemble de vos objectifs ? Remplissez le formulaire ci-dessous et bénéficiez de 2 séances offertes et sans engagement (Bilan Complet et première séance de coaching sportif personnalisé). 

« Être recontacté : deux séances d’essai offertes »

En continuant vous acceptez nos Conditions générales et notre Politique de confidentialité. Les informations ci-dessus sont collectées par DOMICILGYM aux fins de traitement et suivi de votre demande. Les informations obligatoires vous sont signalées lors de la saisie. Les données collectées sont destinées à DOMICILGYM. Conformément à la Loi du 6 janvier 1978, vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’opposition ainsi que gérer vos données post mortem, en nous contactant par mail à l’adresse suivante : contact@domicilgym.fr.

Vu dans les Médias