Nos conseils pour remplacer le sel

illustration utilisation sel
illustration utilisation sel

Nos conseils pour remplacer le sel

On le retrouve dans notre alimentation, principalement pour donner du goût à nos plats, néanmoins le sel est parfois controversé. Déjà très présent naturellement dans nos aliments il est préférable de ne pas en rajouter sur nos plats. Cependant le sel est également un élément indispensable pour le bon fonctionnement de notre corps.

Morgane Martineau, coach sportif Domicil’Gym vous explique l’utilité du sel et vous donne les alternatives possibles à son utilisation.

Le sel est essentiel au bon fonctionnement de notre corps.

Afin de couvrir nos besoins physiologiques de base, le minimum est de 1 à 2g par jour.

Pour les personnes ne souffrant pas de pathologies telles d’insuffisance rénale, d’insuffisance cardiaque, la valeur recommandée d’apport quotidien en sel est évaluée à 6 à 8g par jour par l’ANSES (agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail). Aujourd’hui la consommation moyenne journalière des Français est de 7,7g (population adulte, sel de table non compris).

Le sel, fournit 2 nutriments indispensables à notre organisme :

  • Le sodium : Il permet la transmission de l’influx nerveux. Il est également indispensable à l’équilibre hydrominéral (relatif au métabolisme de l’eau et des électrolytes dans l’organisme) Il va donc empêcher notre corps de se déshydrater. De plus il contribue à la contraction des muscles et en particulier, du muscle cardiaque.
  • Le chlorure : Il agit principalement sur la digestion, il est essentiel pour assurer la production de l’acidité du suc gastrique dans notre estomac. Et la principale source de chlorure dans l’alimentation va se retrouver dans le sel.

Riche de ces 2 nutriments, le sel soit être consommé de manière suffisante afin de garantir le bon fonctionnement de notre corps et ainsi être bénéfique. Mais attention, il est important ne pas en abuser pour ne pas provoquer l’effet inverse…

Le sel ! Ni trop, Ni trop peu

Comme pour tout aliment, il est important de consommer le sel de façon raisonnée mais également en quantité suffisante pour le bon fonctionnement de notre organisme.

En effet une surconsommation de sel régulière peut entraîner des pathologies chez certains individus. Effectivement, le sel en excès non éliminé par les reins ou la transpiration va s’accumuler dans les artères. Donc le cœur fera plus d’effort pour permettre au sang de circuler. Ainsi le risque de maladie du cœur et d’AVC grimpe.

Il est également possible de développer une augmentation de la pression artérielle.

Dans le cas contraire, c’est-à-dire de sous-consommation il y a des risques de dénutrition.

Ce qui peut engendrer une perte pondérale (réduction de plus de 5% du poids corporel en 1 mois ou 10% en 6 mois) et peut entraîner une perte de masse musculaire. La suppression du sel empêche les cellules de fixer l’eau dans notre organisme. Et de ce fait des risques de déshydratations, vertiges, malaises et accidents vasculaires peuvent se présenter.

Les alternatives au sel ?

Afin de remplacer le sel, faites plutôt place aux herbes aromatiques pleines de bienfaits comme :

  • le persil : facilite la digestion,
  • le romarin : améliore la circulation sanguine,
  • la sauge : anti-inflammatoire,
  • le basilic : anti-ballonnement,
  • la menthe : antioxydant,
  • l’aneth : facilite la digestion,
  • la ciboulette : antioxydant,
  • la coriandre : stimule l’appétit,
  • la marjolaine : facilite la digestion.

Si vous l’appréciez, vous avez la possibilité d’utiliser le poivre. De toutes sortes et de toutes intensités il peut être citronné ou épicé. Il est facilement utilisable pour rehausser toutes les saveurs. De plus l’utilisation de certaines épices ou légumes pour remplacer le sel est une bonne alternative. Le Raz El hanout, le cumin en GRAINS, le vadouan ou encore le céleri rave parfumeront tous vos plats. Il est aussi important de privilégier les produits frais et les aliments complets. Ils sont moins transformés et donc moins salés. Vous pouvez par exemple, faire vos propres mélanges pour l’apéritif avec des olives/amandes ou des cornichons/noix.

Vous l’aurez compris de nombreuses alternatives sont possibles. Il ne vous reste plus qu’a les intégrer dans votre quotidien selon vos goûts et vos besoins.

Partager cet article
Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Nos dernières actualités