Skip to content

Rester en bonne forme et santé pendant l'été : nos conseils

Profiter de ses vacances, rime avec bien-être et sérénité. Le soleil, la plage, les soirées, rien ne vous empêche de vivre pleinement cette saison estivale tout en prenant soin de vous. Découvrez les conseils de Laurine Gibory, coach sportif forme et santé Domicil’gym à Castres et Alentours pour rester en forme durant l’été.

 

L’hydratation

L’été est synonyme de chaleur et de température élevée. Il est donc important de s’hydrater régulièrement tout au long de la journée afin d’éviter les risques de déshydratation.

  • Boire minimum deux litres d’eau durant la saison estivale est vivement conseillé.
  • Ajoutez à votre apport, 500ml d’eau par heure d’activité physique.

La masse grasse

Durant l’été, nos tentations sucrées sont plus élevées : glaces, smoothies, sodas, jus de fruit, apéritif, etc. Cet excès de glucides sera transformé en graisses et stocké dans le tissu adipeux. C’est pour cela qu’il est important de garder une alimentation équilibrée. Le métabolisme ne prend pas de vacances.  Attention aux petits déjeuners trop sucrés ou salés, cela favorise le stockage des graisses. Continuez à pratiquer une activité physique régulière afin d’avoir une dépense énergétique égale ou supérieure à votre apport alimentaire.

Activité physique

Favorisez les exercices physiques tôt le matin, en fin de journée lorsque les températures sont plus basses ou en intérieur. La chaleur augmente l’effet de sudation, il est donc important de boire régulièrement durant votre séance. Peu importe l’activité physique que vous pratiquez, le but étant de continuer à bouger et à se faire plaisir.

Le déconditionnement

Une période d’inactivité sportive entraîne une désadaptation à l’effort et un déconditionnement. 14 jours sans pratique sportive est suffisant pour que le déconditionnement et ses conséquences s’installent :

Les effets cardio-respiratoires :

  • Diminution de la VO2Max
  • Augmentation de la fréquence cardiaque au repos
  • Diminution du volume sanguin
  • Diminution des capacités respiratoires

Les effets métaboliques :

  • Prise de poids
  • Accentue les maladies telles que le diabète, la BPCO, les pathologies cardiaques, etc.

Les effets musculaires :

  • Diminution de la masse musculaire : cachexie ou sarcopénie
  • Diminution du tonus musculaire
  • Modification de la réactivité myotatique

Les effets ostéo-articulaires :

  • Diminution de la souplesse
  • Perte d’amplitude
  • Apparition de douleurs

Les effets psychologiques :

  • Perte de motivation
  • Trouble du sommeil
  • Dépression
Partager cet article
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Nos dernières actualités